Le roman des Morand

Rapidement

Projet scientifique

Ce projet de chroniques de la vie familiale à l’époque révolutionnaire et impériale a démarré en 2011 et il accompagne une étude historique menée au laboratoire Triangle (UMR 5206) par Anne Verjus, qui a déjà donné lieu à plusieurs publications papier. Il s’agit d’un projet d’archive numérique de la correspondance conjugale et familiale du Fonds Morand, déposé aux Archives Municipales de Lyon. On retrouve en effet, dans ce Fonds d’archives, la correspondance de Jean-Antoine Morand, architecte qui créa le pont Morand et le Parc des Brotteaux (ouvert au public ce parc précédait le péage du Pont Morand). Sa correspondance s’achève en prison, juste avant qu’il ne soit guillotiné, le 24 janvier 1794.

Parmi la correspondance on trouve également celle de son fils, Antoine Morand. L’ensemble de lettres qui a fait l’objet de la 1ere campagne de numérisation et de mise en ligne, débute avec son départ en exil et se poursuit avec son retour en grâce, et sa carrière comme juge au tribunal du département du Rhône, juge de la cours d’appel, et administrateur des hospices civils sous Bonaparte.

C’est à travers la correspondance qu’il entretient avec sa femme (Magdeleine Morand) et sa mère (Antoinette Levet, ép. Morand), que nous découvrons les arcannes du pouvoir, la structure parentale, l’éducation des filles, des garçons, les négociations de mariage entre les familles de l’Epoque révolutionnaire et de l’Empire.

Choix technologiques

Ce site a été réalisé avec Omeka et le thème AHN de L’ENS de Lyon. Toutes les lettres sont au format XML TEI.

  • Les lettres ont été transcrites par Anne Verjus dans un seul document word.
  • Ce document a fait l’objet de plusieurs transformations itératives vers XML TEI grâce à de 2 feuilles de styles XSLT : une permettant de diviser le document word en autant de fichiers XML TEI qu’il y avait de lettres transcrites ; une autre permettant de créer un seul fichier XML TEI-Corpus regroupant l’ensemble des lettres.
  • Les index (personnes citées, dates de rédaction, etc.) ont été obtenus grâce à des feuilles de transformation X-Query.
  • Le CMS utilisé pour la mise en ligne des fichiers XML est Omeka auquel on a intégré le plugin TEI Display.
  • Le thème Omeka utilisé pour le graphisme du site est le thème AHN pour Omeka – ENS de Lyon.
  • Les librairies permettant de filtrer les lettres par dates, cotes, expéditeurs, destinataire, … ou de naviguer dans la frise chronologique ont été créés grâce au Projet Simile du MIT.
  • Les scripts de zoom utilisés sur les facsimilés sont MojoZoom et MojoMagnify.
  • La DTD choisie est consultable via notre système de stockage de fichier. Elle nous permet de valider nos XML au fur et à mesure de l’avancée du projet.

Résultats scientifiques

Publications

2016, Anne Verjus, « Le privé est politique : une preuve par les sources », in Laurent Le Gall et Anne de Mathan, Voix et voies de la mémoire : des mots, des hommes et des femmes, Rennes, PUR (à paraître).

2016, Anne Verjus, « Combien les demoiselles sont difficiles à marier ! Le choix du conjoint dans les mariages arrangés au temps du Code civil », in Stéphane Gougelmann, François Kerlouégan et Anne Verjus, Ecrire le mariage des lendemains de la Révolution à la Belle Epoque. Discours, idéologies, représentations, Presses universitaires de Saint-Etienne (à paraître).

2015, Anne Verjus, « Belle-mère et belle-fille, entre rivalité et complicité », in Yannick Ripa (dir.), L’étonnante histoire des belles-mères, Paris, Belin.

2013, Anne Verjus, « Etre père et mari sous la Révolution française », in Orages.

2013, Denise Davidson et Anne Verjus, « Generational Conflict in Revolutionary France : Widows, Inheritance Practices, and the « Victory of Sons » », in The William and Mary Quarterly.

2012, Anne Verjus, « Une informalité ordonnée : les « dîners de veuve » du couple Morand de Jouffrey », in Laurent Le Gall, Michel Offerlé, François Ploux (dir.), La politique sans en avoir l’air. Aspects de la politique informelle XIXe-XXIe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, pp. 209-224.

2011, Anne Verjus et Denise Davidson, Le roman conjugal. Chroniques de la vie familiale à l’époque de la Révolution et de l’Empire, Seyssel, Champ Vallon.

Communications

30 juin 2015, Samantha Saïdi, Carole Boulai, « Omeka et le Roman des Morand », Atelier Préserver, éditer et exploiter les sources de la recherche du consortium CAHIER, Lille.

21 février 2014, Anne Verjus, Carole Boulai et Samantha Saïdi, « Le Roman des Morand : usages et évolutions d’une archive en ligne », intervention à la journée d’étude « La philologie à l’heure des humanités numériques » organisée par le séminaire Work in Progress, Université Stendhal, Grenoble 3.

11 et 12 avril 2014, Anne Verjus, « Masculinity, Elite Fatherhood and Emotional Cost in Late Eighteenth Century France : the Abandoned Marriage of Albine Morand de Jouffrey », communication au colloque international Men at Home. Domesticity, Sexuality and Household Production, organisé par l’Université d’Orbino (Italie).

27 février 2014, Anne Verjus, « Les mariages arrangés : choix du conjoint et enjeux de genre à l’époque du Code civil », Conférence à la Faculté de Droit de Chambéry.

3 octobre 2013, Anne Verjus, « « Combien les demoiselles sont difficiles à marier ! » Le choix du conjoint dans les mariages arrangés au temps du Code civil », Communication au colloque Ecrire le mariage des lendemains de la Révolution à la Belle Epoque : discours, idéologies, représentations, université de Saint-Etienne.

9-11 juillet 2013, Anne Verjus, « « Je serai exigeant, tu seras complaisante » : l’asymétrie des sexualités au XVIIIème siècle à travers une correspondance conjugale », communication dans la section thématique panel ST33, sous la responsabilité de Sandrine Lévêque et Frédérique Matonti, au Congrès de l’Association française de Science politique, Paris.

4-6 avril 2013, Anne Verjus, « « Je lui aiderai à former de bons citoyens et bonnes mères de famille » : la paternité concrète à l’époque de la Révolution », communication dans le cadre du panel « Men and Masculinities in the Revolution and Empire » organisé par Mette Harder, au 59th Annual Meeting of the Society for French Historical Studies, Massachusetts Institute of Technology/Harvard University, Cambridge, Etats-Unis.

14-15 décembre 2012, Anne Verjus, « Le choix du conjoint à l’époque de la Révolution : les mariages arrangés au prisme du genre », communication dans le cadre du colloque Femmes, féminisme et Recherches, trente ans après, à l’atelier « Expériences du couple au prisme du genre », à Toulouse. Elle avait préalablement fait l’objet d’une intervention au séminaire Dynamiques de la vie privée et des institutions du Centre Max Weber, ISH, à Lyon, le 9 novembre 2012.

6 avril 2012, Anne Verjus, « La famille, une catégorie de l’intersectionnalité ? », intervention dans le séminaire du groupe Genre du LISE, Paris.

27 février-1er mars 2011, Anne Verjus, Denise Z. Davidson, « Defining ‘family’ in Revolutionary France. Inheritance Practices and the Victory of Sons », communication au colloque international Centering Families in Atlantic Worlds, 1500-1800, Austin, Etats-Unis. Cette communication a également été prononcée au Consortium on the Revolutionary Era, Tallahassee (Floride), 3-5 mars 2011.

9 décembre 2011, Anne Verjus, « Effets politiques et sociaux du conjugalisme à l’époque révolutionnaire », intervention dans le séminaire Histoire de la famille et de la démographie à l’époque moderne organisé par Jean-Pierre Bardet, Vincent Gourdon, Cyril Grange et François-Joseph Ruggiu, Centre Roland Mousnier, Université de Paris I-Sorbonne.

31 mars et 1er avril 2011, Anne Verjus, « Antoine Morand de Jouffrey, un père sous la Révolution », communication à la journée d’études Paternité, Genre et parenté, organisée par Agnès Martial au Centre Norbert Elias, à Marseille.

16 et 17 décembre 2009, Anne Verjus, « L’espace domestique du politique : un « dîner de veuve » relève-t-il de la politique informelle ? « , communication au colloque La politique informelle en France et en Europe (XIXème-XXIème s.), organisé à Lorient, par Laurent Le Gall, Michel Offerlé et François Ploux.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.